Premier vol de l’Airbus A350-1000

Le premier des trois avions de développement A350-1000 – le MSN059 – a atterri sur l’aéroport de Toulouse-Blagnac à 15h00, heure locale, après avoir réalisé avec succès son vol inaugural, qui a duré quatre heures et dix-huit minutes.

Lors de ce vol, l’équipage présent dans le poste de pilotage se composait des pilotes d’essais Hugues van der Stichel, Frank Chapman et du mécanicien navigant d’essais Gérard Maisonneuve. Egalement présents à bord, Patrick du Ché, Directeur des essais en vol, Emanuele Costanzo, Responsable des essais de développement A350 et Stéphane Vaux, Ingénieur navigant d’essais, étaient chargés de surveiller l’ensemble des paramètres de l’avion sur des consoles spécialisées situées en cabine.

a350

Equipé des nouveaux moteurs Trent XWB-97 de Rolls-Royce, l’appareil a traversé
le Sud-Ouest de la France, un vol au cours duquel les membres d’équipage ont exploré le domaine de vol de l’avion. Lors de ce premier vol, l’A350-1000 était accompagné par un autre appareil chargé d’observer et de filmer les différentes manœuvres effectuées. Ce vol d’essai était également suivi en temps réel par des experts au sol grâce à une liaison télémétrique.

“Nous avons vu aujourd’hui pour la première fois l’A350-1000 en action. Cet avion est le plus moderne et le plus performant de sa catégorie. Il viendra bientôt compléter la famille A350 XWB, qui connaît un vif succès. J’adresse mes félicitations et mes remerciements à toutes les équipes qui ont contribué à la réalisation de ce premier vol”, a déclaré Fabrice Brégier, Président et CEO d’Airbus. “Nous sommes heureux que de nombreux clients aient aujourd’hui assisté à nos côtés à cette étape importante depuis notre siège à Toulouse.”

Bénéficiant de l’expérience de la première campagne d’essais de l’A350-900 (qui s’est déroulée en 2014), le programme de développement de l’A350-1000 sera plus court : moins d’un an pour les trois appareils. Le MSN059 sera utilisé pour réaliser des tests de performance portant notamment sur le comportement de l’avion dans son domaine de vol, le vol à différentes masses et le freinage. Le deuxième avion à prendre son envol, le MSN071, permettra également d’évaluer les performances de l’appareil. Il sera notamment utilisé pour tester les moyens de freinage, la motorisation, les systèmes de bord ainsi que le pilotage automatique. Le troisième et dernier appareil à s’envoler, le MSN065, sera équipé d’une cabine afin d’évaluer les systèmes cabine et les circuits d’air. Le MSN065 réalisera également les premiers vols de longue durée et les essais de type « Route proving ». La campagne globale culminera avec l’obtention du certificat de type suivie de la mise en service de l’appareil prévue au second semestre 2017 auprès de son premier opérateur, Qatar Airways, principal client de l’A350-1000 à ce jour, avec 37 appareils commandés.

L’A350-1000 est le tout dernier membre de la famille de gros-porteurs d’Airbus, leader sur le marché, qui comprend également l’A330neo et offre des niveaux inégalés d’efficacité  opérationnelle et de réduction de bruit ainsi qu’une véritable capacité long-courrier. Outre un fuselage plus long qui lui permet d’accueillir 40 passagers de plus que l’A350-900,
l’A350-1000 est caractérisé par un bord de fuite de voilure modifié, par la présence de nouveaux trains d’atterrissage principaux à six roues et par des moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97 plus puissants. L’A350-1000 incorpore l’ensemble des avantages offerts par l’A350-900 en matière de réduction de la consommation de carburant et de confort cabine ‘Airspace’. Sa capacité plus importante en fait le parfait appareil pour nos clients sur certaines des lignes long-courriers les plus fréquentées. A ce jour, Airbus a enregistré 195 commandes d’A350-1000 émanant de 11 clients répartis sur cinq continents.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Actu   News   Tek






  • Envoyer