Une tunisienne lauréate du «Coup de Cœur Ô Féminin 2016» de la Fondation Orange

Donner aux femmes les moyens de devenir autonomes et d’acquérir des compétences pour exercer un métier : c’est l’un des principaux axes sur lequel travaille la Fondation Orange depuis bien des années.

maisonsdigitales

Orange Tunisie, depuis son lancement, lui a également emboité le pas. Afin de donner aux femmes tunisiennes les clés du monde numérique, le programme « Maisons Digitales » a été lancé par la Fondation Orange, avec l’ambition partagée par Orange Tunisie, de (re)donner aux femmes une autonomie économique en les formant au (et par le) numérique et à la gestion de base. Deux Maisons Digitales ont été déjà ouvertes pour des femmes rurales de Nefza et Jendouba en mai 2016, une quinzaine sont prévues entre la fin de cette année et mi-2017.

A l’occasion du lancement de ce programme, la Fondation Orange a souhaité aider plus particulièrement des femmes en lien avec des Maisons Digitales, au parcours courageux, en lançant l’opération « Coup de Cœur Ô Féminin 2016 ».

« Elles ont un rêve, nous croyons en elles ! Elles veulent s’en sortir. Nous avons eu un coup de cœur pour 15 d’entre elles, pour leur courage et leur envie d’avancer. Elles vivent en France, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, à Madagascar et en Tunisie. Elles vont bénéficier d’une bourse pour réaliser leur rêve. » C’est en ces termes que Brigitte Audy, Secrétaire Générale de la Fondation Orange, justifie ce choix.

Pour la Tunisie, la Fondation Orange et Orange Tunisie ont donc eu un coup de cœur pour Ikram Saidi Kousri, jeune micro-entrepreneuse de la région de Zaghouan, au nord de la Tunisie, qui fabrique elle-même et chez elle des gâteux traditionnels à base d’eau florale appelés « kaak warka » qu’elle vend à de plus en plus de monde. Ikram, qui commence à se faire un nom, est également vice-présidente de l’association CIFE (Conseil international des femmes entrepreneurs) à Zaghouan. A ce titre, elle sera responsable de la future Maison Digitale qui y est prévue très prochainement.

Jeune maman qui se définit volontiers comme étant « dynamique, positive, très active et généreuse », Ikram Saidi Kousri va donc bénéficier de cette bourse pour développer son projet, le pérenniser et pouvoir ainsi réaliser son rêve de voir ses gâteaux et l’extraction de l’eau florale de l’églantine s’exporter dans les pays voisins et – pourquoi pas – partout dans le monde !

La Maison Digitale prévue à Zaghouan permettra également à Ikram de transmettre son savoir-faire et de le perpétuer auprès d’autres jeunes filles de sa région. Elle en est déjà toute contente et toute émue !

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  News   Operateurs   Tek






  • Envoyer