Festival Carthage 2017: Retour sur le Concert “60 ans de musique Tunisienne” en Photos et vidéos

L’inauguration de la 53ème édition du festival international de Carthage fut 100% Tunisienne comme le veut la coutume avec un concert intitulé “60 ans de musique Tunisienne” sous la houlette du maestro Chadi Garfi qui a invité à l’occasion plusieurs artistes talentueux à se produire sur la scène de Carthage .

L’amphithéâtre était presque totalement rempli pour cette première journée du festival Carthage 2017 qui a vu également la présence de plusieurs médias et personnalités artistiques et politiques. Le coup d’envoi de la soirée s’est fait pile à l’heure, à 10h de soir en ce jeudi 13 juillet 2017.

Après l’hymne national, l’artiste Noureddine Béji a ouvert le bal avec une chanson du patrimoine tunisien “Ena Jiték ya Rammal” de Youssef Tmimi. Le danseur et chorégraphe Tunisien Rochdi Belgasmi l’a accompagné avec la danse des jarres. Un nouveau souffle a été porté à cette chanson grâce aux réarrangements de Chadi Garfi et le jeu de l’orchestre et chœur philharmonique de Tunis, qu’il a dirigé.

Et cela fut le cas pour toutes les chansons tunisiennes qui été ont présentées tout au long du concert et que le public a repris en chœur avec les artistes,et pour cause. Ces chansons sont des intemporelles du patrimoine à l’instar de “Tetfatta7 Léchkoun” , “Ki thi9 bik Eddahr yé Mezyana”, “Ma7boubi el ghali”, “Taba3ni”, “Fou9 El Chajra”, “Lilliri Yamma”, “Chahloula”… L’écriture polyphonique orchestrale de Chadi Garfi, de ses différents morceaux traduisant 60 de l’histoire de Tunisie, a gagné le pari de montrer que la musique est évolutive et a cette capacité de traverser les époques.

Des artistes de l’ancienne génération se sont succédés sur scène à l’instar de la doyenne des artistes Soulaf, Noureddine Béji, Adnen Chaouachi, Rachid Mejri et Kacem Kefi qui ont été largement applaudi par les spectateurs mais aussi Mohamed Jebali, Asma Ben Ahmed et les nouveau talents à suivre de près Mongia Sfaxi et la future star de la chanson arabe, Nour Kammar qui a agréablement interprété ‘Yé 3ouyoun Ettoufoula”.

Le finish s’est fait en beauté avec la montée de tous les artistes sur la scène et l’interprétation collective de la chanson “El Fann, El Fann” du talentueux Mohamed Jammoussi.

Retour en photos sur l’inauguration de la 53ème du festival international de Carthage avec le concert “60 ans de musique tunisienne”:

Sara Tanit

Lire aussi :

Festival Carthage 2017: Programme complet de la 53ème édition à l’Amphithéâtre et au Musée

Print Friendly

Plus :  A la une   Event   Festivals   Kult






  • Envoyer