JCC 2017 : Fêter l’amitié tuniso-coréenne par le cinéma

Après le Focus Algérie, le Focus Argentine et le Focus Afrique du Sud, ce fut au tour du Focus Corée du Sud, de plonger le public dans l’univers saisissant du cinéma sud-coréen, qui depuis une vingtaine d’années, est incontournable dans les plus grands festivals du monde, raflant des prix pour la qualité technique de ses films et la puissance de ses histoires.

L’objectif des Focus-JCC c’est aussi de donner à voir au public et aux invités, des expériences cinématographiques nouvelles en provenance d’autres contrées lointaines mais qui nous ressemblent et que nous connaissons si peu.

La cérémonie d’ouverture qui a lieu lundi soir à la salle Africa, par la projection du film ” A Midsummer’s Fantasia “, en présence du ministre des Affaires Culturelles, de l’ambassadeur de la Corée du Sud en Tunisie, du directeur de la 28ème édition des JCC et du réalisateur du film, a permis à l’assistance de découvrir un cinéma asiatique résolument ancré dans sa réalité quotidienne.

Prenant la parole, Mohamed Zine El Abidine a mentionné que le choix de la Corée du Sud comme invité d’honneur cette année s’inscrit dans le cadre du retour aux fondamentaux du festival où le cinéma sert à découvrir l’autre. Pour sa part, l’ambassadeur de la Corée du Sud en Tunisie, Kim Jong-Seok, s’est dit particulièrement fier de fêter l’amitié tuniso-coréenne par le cinéma, soulignant à cet effet que cet échange culturel ne peut que raffermir davantage la coopération entre les deux pays.

L’auteur du film, Jang Kunjae, un réalisateur sud-coréen indépendant qui a déjà produit “Eighteen” (2009) primé à Vancouver et “Sleepless night” (2012), s’est dit honoré de présenter son film au public des JCC tout en signalant que son œuvre a eu un grand succès auprès du public sud-coréen.

Le film “A Midsummer’s Fantasia” qui a été présenté au public, relate l’histoire de Kim Taehoon, un réalisateur coréen qui se rend dans la petite ville japonaise Gojo accompagné de son assistante-réalisatrice, Park Mijeon, qui lui sert aussi d’interprète. Ils partent pour faire des repérages et interviewer les habitants. La nuit avant de quitter Gojo, Kim Taehoon fait un rêve étrange.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Cinema   Event   Kult   News






  • Envoyer