JCC 2017: Films tunisiens primés, Palmarès, points positifs et négatifs de la 28ème édition

La 28ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) a pris fin samedi 11 novembre 2017 lors d’une cérémonie de clôture qui s’est déroulée au Théâtre de la Ville de Tunis. Des journées qui se sont distinguées par un retour en force du cinéma africain et tunisien mais aussi une organisation, surtout au niveau de la billetterie et de l’accès aux salles de cinéma, qui a laissé à désirer et qui a exaspéré un grand nombre de professionnels.

Les points noirs des JCC 2017

En effet, des journalistes, des invités étrangers et des professionnels du cinéma ont été empêchés d’accéder à plusieurs projections de films de la 28ème édition des JCC, notamment celles des compétitions officielles  à cause des problèmes d’obtention de billets (à se demander l’utilité des badges pro…), l’impossibilité de regarder les films dans de bonnes conditions…

La direction des Journées cinématographique de Carthage devrait envisager le retour des séances de projection privées destinées aux professionnels et journalistes afin de faciliter leur travail lors des prochaines éditions des JCC et surtout étudier plus sérieusement le problème d’obtention de billets et de l’encombrement des salles qui a agacé des centaines de cinéphiles.

Il est aussi important de mettre un terme aux diffusions des films en retard, la vente des billets au marché noir (un phénomène largement répandu cette année), les pannes techniques, les longues files d’attente et aussi la vente de billets bien au delà de la capacité de la salle ce qui a engendré parfois l’usage de la force et de gaz lacrymogènee par les agents de l’ordre pour disperser des cinéphiles…

Les points positifs des JCC 2017

Ces problèmes n’ont pas empêché le public tunisien d’affluer en masse dans les salles de cinéma afin d’assister à des longs-métrages  et courts-métrages en avant première et à des documentaires inédits.

En effet, les JCC 2017 ont dégagé pas mal d’aspects positifs comme « La dynamique qui s’est installée à l’avenue Bourguiba, grâce à la  projection de films, grâce aux concerts de musique, aux spectacles de danse et aux défilés de costumes de divers pay,s a donné des couleurs à la capitale », souligne le directeur des JCC, Nejib Ayed.

Il faut noter aussi le bon démarrage des festivals de cinéma dans les régions (Monastir, Kairouan, Menzel Bourguiba et Djerba), qui n’avaient rien à envier à celle qui a accompagné les JCC à Tunis.

Autres belles conclusions, la signature de plusieurs conventions entre le CNCI et plusieurs parties arabes et africaines et étrangères et le succès de la poursuite de l’expérience des projections de films dans les prisons et dans les Maisons de rééducation qui se sont déroulées cette année à Borj Erroumi à Bizerte, à Tyna à Sfax, à Mahdia, à Mornaguia, à la Manouba et à El Mourouj au Grand Tunis.

Les films tunisiens primés lors des JCC 2017

Les JCC 2017 ont été particulièrement riches en termes de participation tunisienne avec pas moins de 78 films tunisiens qui ont figuré dans les différentes catégories et dont plusieurs ont été primés.

Le premier film du réalisateur  Walid Mattar “Le vent du Nord” est sorti du lot en remportant 3 distinctions: Prix du meilleur scénario dans le cadre de la compétition officielle, Prix spécial TV5 Monde et le Tanit d’or pour la 1ère œuvre de long-métrage-Prix Tahar Chriaa. Le film “Vent du Nord” ou شرش sera projeté dans les salles de Tunisie à partir du 10 janvier 2018.

Le Tanit d’or du meilleur acteur des JCC 2017 a été décerné à Moneem Chouwayet pour son rôle dans le film “Mustapha Z” de  Nidhal Chatta. Le Tanit de Bronze est revenu au long-métrage documentaire audacieux (qui a suivi le quotidien d’un échantillon de la communauté LGBT en Tunisie) “Au delà de l’ombre” de la réalisatrice Nada Mezni Hafaiedh.

Le Tanit d’or du court-métrage a été remporté par Moufida Fedhila pour son film “Eya” qui aborde l’histoire d’une famille tunisienne salafiste; c’est le premier film de Mehdi Hmili en tant que producteur. Le Prix UGTT du meilleur scénario a été décerné à Kaouther Ben Hania pour son long-métrage “La belle et la meute”..

Palmarès complet des JCC 2017 : 

COMPÉTITION OFFICIELLE DES COURTS MÉTRAGES DOCUMENTAIRES

Mention spéciale : Cloch’Art de Manel Katri-Tunisie

Le Tanit de Bronze : Gaza by her de May Odeh-Palestine

Le Tanit d’Argent : Pas de port pour les petits bateaux de Joëlle Abou Chabke-Liban

Le Tanit d’or : Jackenson-from street kid to champion de Linda Diatta et Jean Marc Poteau-Niger

COMPETITION OFFICIELLE DES LONGS METRAGES DOCUMENTAIRES

Mention spéciale : Ghost hunting de Raed Andoni-Palestine

Le Tanit de Bronze : Au-delà de l’ombre de Nada Mezni Hefaiedh-Tunisie

Le Tanit d’Argent : Kemtiyu-Cheikh-Anta de Oussmane William Mbaye-Senégal

Le Tanit d’or : Koro du Bakoro de Simplice Ganou Herman-Burkina Faso

COMPÉTITION OFFICIELLE DES COURTS MÉTRAGES FICTIONS

Mention spéciale : Secret des vents d’Imène Al Nasiri-Tunisie

Le Tanit de Bronze : Wanas d’Ahmed Nader-Egypte

Le Tanit d’Argent : Dem Dem ! de Pape Lopy Bouaname, Christophe Rolin et Marc Recchia

Le Tanit d’or : Eya de Moufida Fedhila-Tunisie

COMPETITION OFFICIELLE DES LONGS MÉTRAGES FICTIONS

Prix du meilleur Montage : En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui-Algérie

Prix de la Meilleure Image : The train of salt and sugar de Licinio Azevedo-Mozambique

Prix de la meilleure musique originale : Félicité d’Alain Gomis-Sénégal

Prix du meilleur scénario : Vent du nord de Walid Mattar-Tunisie

Prix de la meilleure interprétation  féminine : Véronique Tchanda Beya pour « Félicité » d’Alain Gomis-Sénégal

Prix de la meilleure interprétation  Masculine : Adel Moneem Chwayet pour son rôle dans « Mustapha Z » de Nidhal Chatta

Le Tanit de Bronze : Volubilis de Faouzi Bensaidi-Maroc 

Le Tanit d’Argent : Les initiés/Inxeba de John Trengove-Afrique du Sud

Le Tanit d’Or: The train of salt and sugar de Licinio Azevedo-Mozambique

LES PRIX SPÉCIAUX : 

Le prix UGTT du meilleur scénario de film tunisien de long métrage fiction est décerné à : La Belle et la Meute de Kaouther Ben Hania-Tunisie

Prix spécial CNCI de l’image « Ali Ben Abdallah » pour un film de long métrage en compétition : Force majeure de Mohamed Siam-Egypte

Tanit d’or pour la « 1er œuvre » de long métrage-Prix Tahar Chriaa : Vent du nord de Walid Mattar-Tunisie

Prix spécial TV5 Monde : Vent du nord de Walid Mattar-Tunisie

Nous vous dévoilerons au fur et à mesure les cycles de projections des ces nouvelles productions dans les salles de cinéma de Tunisie.

Vivement les JCC 2018!

Sara Tanit

Lire aussi :

JCC 2017 : Les lauréats de la compétitions Takmil et liste des prix décernés 

JCC 2017: La Cinémathèque Tunisienne dirigée par Hichem Ben Ammar est finalement lancée

JCC 2017: Une fête en continu, Retour aux basiques et le cinéma Tunisien en force!

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Cinema   JCC   Kult






  • Envoyer