“Mustafa Z” de Nidhal Chatta :”Film un peu osé, dans un pays qui ose beaucoup…” (B.A)

Au rythme de la chanson de Hédi Jouini “تبعني نبنيو الدنيا زينة” défilent des photos en noir et blanc prises après la révolution et montrant les comportements d’incivilité, les constructions anarchiques et les poubelles à ciel ouvert disposées partout dans les rues et les quartiers de la capitale.

Ainsi, avec ironie et sarcasme, le film “Mustafa Z” de Nidhal Chatta retrace les 24 heures de la vie d’un Tunisien ordinaire, Mustafa, en prise avec l’absurdité du système. A la veille des premières élections présidentielles libres de 2014 , Mustafa, l’homme ordinaire dont l’épouse lui reproche son manque d’ambition, décide de se révolter contre un système arbitraire qui l’étouffe et l’emprisonne.

“A travers l’histoire de Mustafa, un homme effacé qui décide, dans un moment de prise de conscience, de se révolter, j’ai voulu mettre à nu les problèmes et les dysfonctionnements auxquels fait face la Tunisie à la veille de ses premières élections libres”, a indiqué le réalisateur Nidhal Chatta, à l’issue de la projection presse du film, organisée mardi à l’occasion de la sortie nationale du film, mercredi 28 février 2018.

Nidhal Chatta a fait savoir que l’idée initiale du film revient à l’acteur Abdelmonem Chouayet, expliquant “je trouvais que l’idée de parler essentiellement d’un personnage prisonnier dans sa voiture est un challenge à relever dans la mesure où il y a une unité de temps, de lieu, et de la possibilité de travailler avec les acteurs d’une manière plus profonde”.

A ce sujet, Chatta a fait savoir que durant le tournage du film, le scénario a été enrichi par les suggestions et la personnalité de chacun des acteurs qui se sont appropriés les dialogues, affirmant que cette démarche participative a permis de rendre les dialogues plus dynamiques et plus proches de la réalité quotidienne.

Le poids de la vie quotidienne se traduit à travers l’évolution psychologique du personnage Mustafa Z, personnage principal du film joué par l’acteur Abdelmonem Chouayet, prix du meilleur acteur lors de la 28ème édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC 2017).

Ainsi, d’un personnage effacé au début du film, sujet aux critiques de sa femme et au manque de respect de son fils, Mustafa se transforme au fil des problèmes qu’il rencontre au cours d’une journée ordinaire à un héros qui ose dire non pour faire valoir son droit au respect de sa liberté individuelle.

Pour l’acteur Chouayet, “Le personnage Mustafa Z est proche du citoyen tunisien qui rêvait d’une vie meilleure à la suite de la révolution mais qui se trouve jusqu’à aujourd’hui face à un système où l’application de la loi se fait toujours d’une manière erronée et arbitraire”.

Violence, manque de communication et corruption, autant de maux de la société tunisienne se dressent dans cette comédie noire où le réalisateur Nidhal Chatta a tenu tout de même à lancer une note d’espoir à travers la résistance de son personnage principal Mustafa Z contre le système “oser dire non, résister, aller au delà d’une révolution virtuelle et agir, Mustafa Z incarne l’espoir dans sa prise de conscience citoyenne”.

Les acteurs principaux du film sont: Abdelmonem Chouayet, Fatma Ennaser, Taoufik Bahri, Aissa Harrath, etc.

Voici la bande annonce du film “Mustafa Z” de Nidhal Chatta :

Avec tap

Lire aussi :

Film “No man’s love” de Nidhal Chatta derrière le teasing #koultrab #كول_التراب (Synopsis & B.A.)

“Zéro” de Nidhal Chatta fera sa sortie nationale en mois de décembre (bande annonces)

Film-Thriller «Le dernier Mirage» de Nidhal Chatta, mercredi dans les bacs

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Cinema   Kult






  • Envoyer