Tekiano a testé le Samsung Galaxy Note 9

Nous nous sommes enfin procurés le Samsung Galaxy Note 9, le nouveau vaisseau amiral  du constructeur sud-coréen qui promet pas mal de nouveautés en perspective.  Après deux semaines de test approfondi, voici la conclusion de la rédaction.

Un packaging complet

Livré dans un packaging sobre et élégant, celui-ci contient l’appareil, le chargeur USB-C, des écouteurs de marque AKG,  une épingle pour ouvrir les emplacement micro Sim/ micro SD ainsi qu’un adaptateur pour chargeur USB-C/ mini usb.

Design : Un air de déjà-vu…

A première vue, on pourrait dire que ce Galaxy Note 9 est presque identique à la version précédente. En effet, Samsung a gardé les mêmes lignes ainsi que la courbe caractéristique de l’écran qui passe d’une diagonale de 6.3 pouces à 6.4.

A droite le Galaxy Note 9 et à gauche le Note 8

A droite le Galaxy Note 9 et à gauche le Note 8

En comparant les deux appareils et après les avoir manié et soupesé tous les deux, on ressent néanmoins une légère différence, surtout au niveau du poids et du touché (plus métallique), conférant ainsi au Note 9 une sensation de robustesse accrue, sans plus.

Double capteurs et lecteur d’empreintes. A droite le Galaxy Note 9 et à gauche le Note 8

Le lecteur d’empreintes digitales, placé auparavant à droite du double capteur photo, passe désormais en dessous. Pas de réel changement donc…

L’écran, le point fort de ce smartphone

L’écran super Amoled QHD+, doté d’une diagonale de 6.4 pouces est sans doute l’un (si ce n’est le meilleur) du marché de la téléphonie mobile en ce moment. Et pour cause : On a affaire à une définition de 2960 x 1440 pixels pour une densité de 514 PPP.  Ajouter à cela les rebords incurvés (infinity display), un contraste et une saturation des couleurs (RGB) améliorés et l’on obtient à un angle de vision sensationnel ! L’ensemble est bien entendu, protégé par le verre Cornilla Glass 5, contre les chocs  et les égratignures.

Quant à la luminosité, qui passe encore une fois à un stade supérieur, permet de profiter de son smartphone en toute circonstance, même sous le soleil en plein mois d’août !

L’appareil photo, classé deuxième au monde

Pour ce qui est des capteurs photos, pas de surprise, puisque le Galaxy Note 9 embarque le module identique que l’on retrouve déjà sur le Galaxy S9 +, soit un double capteur de 12 mégapixels avec couverture  focale de 1,5 et 2,4 et double flash LED. L’appareil photo frontal est de 8 mégapixels sans flash LED.

Galaxy Note 9 : le double capteur photo

Ce double capteur à ouverture de 2,4 s’adapte parfaitement à la lumière en procurant des clichés 100% réussis, en toute circonstance.

Classé deuxième meilleur photophone au monde par le site de référence Dxomark spécialisé dans le test en laboratoire de caméras de smartphones, le Galaxy Note 9 se place juste derrière le Huawei P20 Pro en étant ex aequo avec le HTC U12+ en totalisant un score de 103.

Considéré lors des tests comme étant particulièrement performants lors des prises de vues fixes, le note 9 affiche des résultats élevés et équilibrés tant au niveau de la réduction du bruit, que de la qualité du zoom et des effets de bokeh, qui demeurent réalistes.

En pleine lumière, le Galaxy Note 9 est particulièrement performant et figure parmi les meilleurs testés, jusqu’à présent. L’exposition est généralement très bonne et la plage dynamique est excellente en étant capable, de capturer des scènes très contrastées avec des ombres profondes et des reflets très clairs. Les images sont également lumineuses et éclatantes, avec une balance des blancs précise et un bon rendu des couleurs.

Spécificités techniques

Cette neuvième mouture offre une puissance monstrueuse, à en juger par le nouveau processeur maison de Samsung Exynos 9810 à 2,7GHz et ses 6 Go de ram (8 Go pour la version 512 Go).

Qu’il s’agisse de naviguer sur le web, regarder des vidéos, écouter de la musique, prendre des notes ou tout faire en même temps, tout est parfaitement fluide.

Couplé au Mali-G72 MP18, aucun jeu vidéo ne lui résiste puisque les plus gourmands en ressource tournent en haut définition, toutes options et sans lag constaté !

Coté surchauffe, Samsung aura fait un effort concernant la répartition thermique : Un nouveau système de refroidissement par pipeline permet désormais à de l’eau de circuler et refroidir l’ensemble des circuits du téléphone. Ainsi, même après une bonne heure de jeu (PUBG), l’appareil n’accuse aucune surchauffe. Fait rare pour une configuration de cette puissance.

Le jeu PUBG très fluide sur le Galaxy Note 9!

Capture d’écran PUBG

Un bon point car les modèles précédents avaient tendance à devenir brûlants lorsqu’ils étaient sollicités à l’extrême. Une sensation désagréable pour bon nombre d’utilisateurs qui s’étaient parfois plaints de carrément ne plus pouvoir tenir leur appareil dans les mains, tellement ils étaient devenus brûlants..

Concernant le Benchmark, on obtient le score excellent de 2472 contre 1960 pour le Note 8 (Single core) et 9058 contre 6472 pour le Note (mode multi-core).

Batterie et sortie audio

La batterie, d’une capacité de 4000 mAh permet d’assurer une autonomie d’une journée et demie en moyenne. Bien entendu, tout dépendra de l’utilisation (appels, vidéo, musique, jeux vidéo…).

Compatible Dolby Atmos (logiciel de virtualisation du son) avec sortie audio  en port Jack, le Note 9 procure un son assez plaisant et dynamique, notamment dans les aigus, qui ont tendance à être un peu trop exubérants dans la plupart des smartphones. La profondeur des basses est assez bien  contrôlée sans arriver à une saturation.

On a cependant ressenti dans les hauts parleurs stéréo, une légère résonnance lors des alertes Facebook et autre notifications : Une sorte de distorsion sonore quelque peu désagréable.

Logiciel et surcouche

Tournant sous Android 8.1 Oreo, le Note 9 bénéficie de la couche logicielle Samsung Experience 9.5.
Entre les fonctionnalités avancées, les info-bulles, les fonctions de protection, les applications natives, le bouton Bixby qui s’active à tour de bras, on peut dire que cette surcouche fait un peu fouillis.

En voulant trop en faire, Samsung a plutôt tendance à noyer l’utilisateur dans un flot d’informations inutiles, négligeant au passage, la simplicité. Il faudra ainsi quelques jours à un utilisateur lambda pour s’adapter et trouver ses propres repères…

Le stylet, désormais compatible Bluetooth, offre en plus de ses fonctionnalités basiques (navigation, prise de notes à la volée, dessins,…) de nouvelles utilisations assez intéressantes comme le fait de déplacer des images ou des icônes sans toucher l’écran,  la prise de photos à distance etc.  Bref, un système offrant aux développeurs un champs infini pour de nouvelles utilisations et des applications mobiles.

En conclusion :

Malgré un prix élevé ( 3.299 DT pour la version 6 Go de RAM + 128 Go) et quelques défauts ici et là, il va s’en dire que cette 9ème édition du Galaxy Note fait figure de référence absolue du moment, tant au niveau de l’affichage quasi-parfait que des capteurs photos dont l’efficacité n’est plus à prouver, encore moins de la puissance brute du smartphone qui en fait une bête de course redoutable.  Et comme dirait l’adage : «Quand on aime on ne compte pas»…

On aime

_ L’un des meilleurs écrans Super Amoled du marché

_ Un stylet S Pen Bluetooth innovant

_  Répartition thermique  améliorée

On n’aime pas

_ Le prix exorbitant pour un smartphone Android

_ Une surcouche un peu trop envahissante

_  Distorsion sonore au niveau des haut-parleurs stéréo

A lire :

Samsung Galaxy Note 9 : Ses caractéristiques complètes
Tunisie : Le Galaxy Note 9 disponible en précommande
Samsung Galaxy Note 8 : Découvrez ses caractéristiques techniques

 

Samy Ben Naceur

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Phone   Tek






  • Envoyer