JCC 2018: Focus sur le film Tunisien “Girl Of The Moon” de Hiba Dhaouadi (Synopsis et bande-annonce)

L’avant-première du long-métrage documentaire “Girl of The moon” de la réalisatrice tunisienne Hiba Dhaouadi s’est déroulée dans le cadre des JCC 2018, lundi 5 novembre 2018 au cinéma ABC Tunis qui a fait salle comble et était marqué par le présence d’un grand nombre de personnalités du 7ème art.

La réalisatrice, Hiba Dhaouadi, qui travaille sur le projet depuis 6 ans, raconte dans ce film le quotidien et le défi des enfants atteints de « Xeroderma Pigmentosum » connu aussi sous le nom de «enfants de la lune». Une histoire de vie, de courage et de détermination dans ce documentaire dédié à ces enfants qui leur est impossible de s’exposer au soleil.

Hiba Dhaouadi raconte le calvaire de cette communauté marginalisée, mise à l’écart en Tunisie, ainsi que leur combat journalier à travers des témoignages poignants et des séquences de vie qui laissent rarement indifférent.

Le film, d’une durée de 62 minutes, dévoile la vie peu ordinaire de Lamia, Aya et Siham… Mais en Tunisie, ils sont environ mille enfants à souffrir de Xeroderma Pigmentosum (soit le taux le plus élevé au monde), contre 70 enfants en France et 300 aux Etats-Unis.

Cette maladie génétique rare oblige les enfants à se protéger totalement du soleil et de tout rayon ultra-violet, leur interdisant la lumière à tout prix sans être totalement couverts, sous peine d’entraîner des brûlures et des lésions cancéreuses.

Bande-annonce du film “Girl of the moon” :

Girl of the Moon TRAILER from LEYTH PRODUCTION on Vimeo.

Soucieuse de cette triste et cruelle réalité, Hiba Dhaouadi veut sensibiliser l’opinion publique et le gouvernement sur cette condition qui touche les enfants tunisiens afin de promouvoir la recherche médicale, la prise en charge de la maladie par l’Etat ou encore l’aménagement de structures adaptées aux enfants de la lune.

La productrice de ce film, qui n’est autre que Nada Mezni Hafaiedh, la réalisatrice du documentaire “Upon the Shadow” relatant la face cachée d’Amina Sboui ( ex-femen) et de son quotidien, a sorti le grand jeu pour le bonheur des adeptes de documentaires, en mettant sous les projecteurs cette minorité délaissée et discriminée de notre société.

Le long métrage documentaire “Girl of The moon” est soutenu par “le prix rambourg fondation pour l’art et la culture”,  “chicken egg pictures” ainsi que par l’association d’aide aux enfants de la lune, qui aide et assiste les enfants atteints de cette pathologie mortelle. Sa sortie nationale est prévue pour 2019.

Tekiano

Lire aussi :

Film “Regarde-Moi” de Néjib Belkadhi: Quand la caméra dévoile l’autisme et autres sujets tabous

JCC 2018 : Programme complet en PDF par salle et où acheter les billets du 04 au 11 novembre

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Kult   TopNews






  • Envoyer