JCC 2018: Tanit d’or pour Fatwa et triple récompense pour le film syrien Le Voyage inachevé (Palmarès)

La 29ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage a été clôturée samedi 10 novembre 2018 au Théâtre de l’Opéra à la Cité de la culture de Tunis en présence des créateurs de films, des stars du grand écran et des inconditionnels du 7ème art.

A l’occasion de cette cérémonie  de clôture réservée à la remise des prix des films primés aux différentes compétitions de la 29ème édition de ce festival cinématographique africain, Mahdi Kattou  animateur de la soirée a d’emblée invité sur la scène du Théâtre de l’Opéra Nejib Ayed, Directeur général des JCC qui a rappelé les  spécificités de cette 29ème édition du Festival qui s’est employé à  consacrer ses fondamentaux.

Nejib Ayed a fait savoir que la tenue de cette édition juste après l’opération terroriste échouée, survenue à l’avenue Bourguiba représente en un défi relevé par ce festival,  grâce à ses invités qui ont pas hésité un instant pour y prendre part et grâce aussi à son public qui a squatté toutes les salles.

Le tanit d’or des JCC 2018 catégorie longs-métrages de fiction à été remporté par le film tunisien “Fatwa” de Mahmoud ben Mahmoud qui traite de la radicalisation des jeunes de Tunisie et qui expose l’aventure dangereuse d’un père en quête de vérité. D’ailleurs l’acteur Ahmed Hafian, premier rôle de Fatwa a remporté le prix du meilleur acteur.

Le tanit d’or des JCC 2018 catégorie courts-métrage a été remporté par le film “BrotherHood” (Ikhwène) de la jeune réalisatrice Meryem JOOBEUR, un film qui a aussi remporté le prix du meilleur court-métrage au TIFF 2018.

Le film syrien “Le voyage inachevé” de Joud Said a été triplement récompensé en remportant le tanit de Bronze des  JCC 2018, le prix de la meilleure image et le prix du public. Découvrez ci dessous l’ensemble des prix qui ont été décernés dans le cadre des JCC 2018.

Palmarès des JCC 2018:

 Longs Métrages Fiction:

TANIT D’Or : FATWA de Mahmoud Ben Mahmoud/ Tunisie

TANIT D’ARGENT : YOMEDDINE de  A.B Chawki / Egypte

TANIT DE BRONZE : LE VOYAGE INACHEVE de Joud Said/ Syrie

–         PRIX DU SCENARIO : SUPA MODO De Likarian Wai Naina / Kenya

–         PRIX DU MEILLEUR ACTEUR : Ahmed Hafian / Film FATWA / Tunisie

–         PRIX DE LA MEILLEURE ACTRICE : Samantha Mugatsia film RAFIKI / Kenya

–         MEILLEURE MUSIQUE : Film RAFIKI / Kenya

–         MEILLEURE IMAGE : LE VOYAGE INACHEVE de Joud Said / Syrie

 MENTION SPÉCIALE

–         SOFIA de Meryem Ben M’Barek

–         MAKI’LA de Machérie EKWA BAHANGO / RDC Congo

 Courts métrages fiction

TANIT D’Or : BrotherHood de Meryem JOOBEUR / TUNISIE

TANIT D’ARGENT : LALO’S HOUSE De Kelly KALI / Benin

TANIT DE BRONZE : ASTRA de Nidhal GUIGA / Tunisie

Mention Spéciale : LE FLEURISTE de Chamakh Bouslama / Tunisie

Prix du Public:   LE VOYAGE INACHEVE Joud Said

COMPÉTITION DOCUMENTAIRE

Longs Métrages Documentaires

1-  Tanit d’Or : AMAL de Mohamed Siam / Egypt

2-  Tanit d’Argent : YOU COME FROM FAR AWAY de Amal Ramsis / Egypte

3-  Tanit de Bronze : ERASED, ASCENTOF THE INVISIBLE de Ghassen Halwani / Liban

Courts métrages documentaires

1      TANIT D’Or : RESONNANCES de NicolasKhouri / Liban

2      TANIT D’ARGENT : I SIGNED THE PETITION de Mahdi Fleifel / Palestine

3       TANIT DE BRONZE : KEDOUGOU de Mamadou Khouma GYEYE / Sénégal

 Prix PREMIÈRE ŒUVRE

1-  Prix TV5 Monde : SOFIA de Meriem Ben M’barek / Maroc

2-  Taher Cheriaa : SOFIA de Meriem Ben M’barek/ MAROC

3-  Mention spéciale (LM Doc) : Fahavalo de Marie- Clémence

Les Journées cinématographiques de Carthage ne se sont  pas limitées à la seule région de Tunis mais se sont étendues sur d’autres régions de l’intérieur dont  les gouvernorats de Siliana et de Sfax et qui seront suivies la région de Nabeul le 15 novembre et de Kasserine  à partir du 16 novembre a ajouté Nejib Ayed, précisant qu’il ne s’agit point du prolongement des JCC dans les régions mais de noyaux de festival qui voleront de leurs propres ailes à partir de l’année prochaine.

Le directeur des JCC a salué à cette occasion le cinéaste Brahim Ltaief avec lequel il a entamé en 2015, l’expérience des “JCC dans les prisons” et qui se poursuit encore, tout en faisant allusion à l’état mauvais de quelques salles de cinéma à l’Avenue Bourguiba lesquelles ne font pas honneur aux JCC appelant les intervenants dans ce domaine à intervenir pour leur réhabilitation.

Tekiano

Lire aussi :

TIFF 2018 : Le film tunisien “Ikhwène” de Meryam Joobeur remporte le prix du meilleur court-métrage

JCC 2018: Liste des films tunisiens en compétition officielle de la 29ème édition

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Cinema   Festivals   Kult   TopNews






  • Envoyer