Le Cluster ELENTICA regroupe 41 entreprises

«Le cluster ELENTICA, un groupement d’intérêt économique, crée en mai 2017, compte aujourd’hui, 41 entreprises et institutions dont 39 entreprises résidentes et non résidentes, des multinationales, PME et start-up» a fait savoir le président d’ELENTICA, Walid Ben Amor.

ELENTICA vise à promouvoir l’industrie électronique en Tunisie et développer sa compétitivité, faire de la Tunisie une référence régionale pour l’expertise de ses entreprises et ses ressources via l’augmentation de sa visibilité à l’international et assurer au secteur électronique la place d’axe stratégique créateur de la valeur, à travers l’augmentation de la part du secteur dans le PIB et du nombre de projets nationaux.

Il s’agit d’encourager l’innovation et l’émergence de nouveaux créneaux par le biais du développement du capital humain, de renforcer l’innovation et le développement technologique a avancé, mercredi, à Tunis, Ben Amor qui présentait le groupement.

Ce groupement représente 11 mille emplois dont 66% sont un personnel féminin, constitue 22% de la valeur ajoutée du secteur qui compte 130 entreprises (23 mille emplois) et réalise en consolidé 1 Milliard d’euros de chiffre d’affaires, sachant que le cluster table sur un chiffre d’affaires de 1,207 milliard d’euros et 15 mille emplois.

Il est composé de 5 commissions. Il s’agit, à ce titre, de la commission Recherche & développement et innovation qui a permis la signature de conventions-cadre avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère de la formation professionnelle pour adapter le système éducatif à la demande des industriels.

La commission marketing et communication, a pour sa part, organisé la participation tunisienne au salon mondial Electronica 2018 (9 industriels et 3 institutions) et compte organiser le pavillon de la Tunisie aux salons MIDEST Lyon, qui se tiendra du 5 au 8 mars 2019 (5 participants), et ELECTRONICA Munich, en novembre 2020 (12 à 15 participants).

Concernant la commission Ressources humaines, la vice-présidente d’ELENTICA, Mongia Argoubi a fait savoir que la commission vise à instaurer un relais emploi qui sera la porte d’entrée des entreprises, concevoir une politique de ressources humaines partagée.

Et d’ajouter que la commission aspire à développer des actions de promotion des métiers et des emplois des secteurs ciblés auprès des écoles, notamment les écoles d’ingénieurs et les centres de formation professionnelle.

La commission douane et logistique favorise, quant à elle, l’information et l’accompagnement sur le plan stratégique 2016/2020 concernant la douane et la mise en place du statut de l’opérateur économique agrée, avec en finalité la suppression du statut off-shore.

Enfin, la commission finance et réglementation, se propose d’optimiser la communication avec les différents ministères et administrations afin de faciliter et de conférer davantage d’efficience à l’action des industriels en électronique, de manière à leur permettre de créer davantage de valeur.

Parmi les challenges que le cluster est appelé à relever, les membres de ce dernier ont évoqué la fuite des talents, la stabilité sociale, l’instabilité du dinar et le renforcement de la visibilité à l’international…

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Emploi   Ness   TopNews






  • Envoyer