EnaZeda : Le mouvement qui désire sensibiliser et lever les tabous sur le Harcèlement sexuel en Tunisie (vidéos)

Un mouvement se fait de plus en plus parler de lui en Tunisie et ailleurs, le #Metoo Tunisien “#ENAZEDA “, une initiative qui désire faire tomber le mur de la peur sur le harcèlement et les violences sexuelles en Tunisie que subissent aussi bien les hommes que les femmes. Soutenu par plusieurs associations dont l’association Aswat Nissa, son but est rompre le silence et délier les langues.

Tekiano a rencontré l’équipe de l’initiative #ENAZEDA au festival Les Dunes Électroniques 2019, ou elle avait une tente à sa disposition et a effectué des opérations de sensibilisations visant à protéger les dunistes festivaliers sur place des violences et harcèlement et en distribuant notamment des sifflets pour prévenir en cas d’agression. Les activités de EnaZeda aux Dunes Electroniques sont effectuées parallèlement au lancement de l’application pour android “Dunes Helps Me”. 

Les dunes Électroniques 2019: une appli android pour dénoncer le harcèlement sexuel

L’activiste féministe Nawres Ellafi, la chargée de communication de Aswat Nissa auprès de Ena Zeda nous donne plus d’informations sur le mouvement et les finalités de sa présence au festival qui s’est déroulée les 16 et 17 novembre à Ong Jemel, là ou se trouvent les décors de la saga stars wars :

Le mouvement Enzeda désire principalement délier les langues et inciter toute personne agressée à raconter son expérience, aussi douloureuse soit-elle. Une façon d’exorciser ses maux, trouver un support moral, mais aussi sensibiliser les lecteurs à travers les témoignages et éventuellement dénoncer les harceleurs et les violeurs.

L’objectif aussi est la prise de conscience collective que le harcèlement sexuel n’est pas limité à l’espace publique mais se déroule plus qu’on le croit dans un cercle familial restreint. D’où le rôle majeur des parents dans l’établissement d’un dialogue avec leurs enfants et l’importance de l’insertion d’un volet ‘éducation sexuelle’ en Tunisie dans les écoles primaires et collèges.

D’ailleurs, point de vue institutions de l’état, les choses commencent à bouger….A l’occasion de la célébration du 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, Néziha Laabidi, ministre de la femme, de la famille, de l’enfance et des séniors a dit qu’un programme d’éducation parentale positive outre l’intégration de l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires en collaboration avec le ministère de l’éducation sera mis en place.

Arzek Khenitech, directrice exécutive de l’association de la santé de la reproduction, a déclaré quant à elle sur les ondes de la radio  Mosaique FM que l’éducation sexuelle sera incluse dans les manuels scolaires dès l’année préparatoire (5 ans) et ce à partir du mois de décembre 2019. Le but étant sensibiliser les enfants et leur apprendre à se défendre contre les harceleurs et ne pas hésiter à parler en cas d’agression.

Plusieurs artistes déclarent leurs soutiens au mouvement Ena Zeda à l’instar de l’actrice tunisienne Hend Sabry qui vient d’éditer une vidéo exprimant tout son support à cette initiative visant à lever les tabous.

Nawres Ellafi a précisé que le mouvement tentera de marquer sa présence dans plusieurs manifestations culturelles et sociales qui regroupent un grand nombre de personnes afin de lutter contre ce fléau de Harcèlement sexuel, L’objectif étant de ne plus se “taire”, faire du bruit autour de cette violence et de lutter contre “la passivité” des témoins de ces agressions. En espérant qu’une prise de conscience générale s’instaure en Tunisie.

Sara Tanit

Lire aussi :

Tunisie : #EnaZeda le #MeToo tunisien pour dénoncer le harcèlement sexuel 

Dunes Électroniques 2019: retour sur l’ambiance du festival 

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Actu   Ness






  • Envoyer