PayPal va quitter la Tunisie à cause d’une simple lettre ?

Le dossier PayPal semble toujours au point mort en Tunisie. Et pour cause ? L’administration tunisienne rechigne à adresser une lettre officielle aux représentants de PayPal afin de débloquer la situation et faire en sorte que ce service de paiement en ligne, tant attendu par les Tunisiens, puisse enfin booster l’économie numérique, tout en faisant office d’accélérateur de création de richesses et d’emploi.

paypal

 

Il s’agit pourtant d’une simple démarche, comme l’affirme notre confrère Taher Mestiri, DG d’I.T.GRAPES et représentant de la société civile concernant le suivi du dossier PayPal en Tunisie.

Des milliers d’emplois en vue

Le responsable (également initiateur des Droidcon en Tunisie) a lui-même sonné le cri d’alarme à travers un post sur son compte Facebook en précisant au passage que cette lettre était obligatoire afin que le service en ligne puisse exercer en toute légitimité en Tunisie. Il ajoute par la même occasion que cette lettre de confort «doit être envoyée à PayPal par la Banque centrale d’ici deux semaines, sous peine de voir la demande reconduite pour 5 ans». Ainsi, tous les efforts fournis par la communauté de développeurs tunisiens et par l’ancien cabinet ministériel (sous Noomane Fehri) tomberaient à l’eau!
Plus grave encore: une opportunité à même de créer des milliers d’emplois et d’encourager des métiers d’avenir pour le pays serait ainsi jetée aux oubliettes,…à cause d’une simple lettre!

Contacté par téléphone par la rédaction, Taher Mestiri nous explique que cette lettre est une sorte d’engagement, de la part de l’Etat Tunisien. «Cela prouvera à Paypal les bonnes intentions du gouvernement afin de garantir une infrastructure  adéquate qui puisse permettre à ce service de paiement en ligne international de créer un produit Paypal spécialement conçu pour le modèle économique tunisien. En choisissant la Tunisie et non pas un autre pays pour investir, (car il s’agit avant tout d’un investissement), Paypal prouve qu’il nous fait entièrement confiance !».

Cette promesse avait pourtant été perçue comme une lueur d’espoir, lors du dernier DroidCon, au cours duquel des responsables, qui faisaient un premier bilan de la carte technologique, avaient précisé que le filtre PayPal avait été levé depuis le 1er septembre 2015.

#WinouPaypal, une initiative revendiquée par des milliers de jeunes

Rappelons que cette initiative avait été lancée depuis 2015 en Tunisie, grâce à l’action #WinouPaypal. A l’époque, des militants demandaient à la Banque centrale de clarifier sa politique du système PayPal. Celle-ci faisait la sourde oreille quant aux réclamations des jeunes, notamment les développeurs et designers qui ont besoin de cet outil pour acheter ou vendre des services et solutions en ligne…
winou-paypal-01

Aujourd’hui, le dossier se trouve toujours en suspens, entre les mains des responsables de la Banque centrale. Disons plutôt dans les coffres de la Banque des banques !

Qu’est-ce que PayPal ?

Pour rappel, PayPal est utilisé pour envoyer et recevoir des paiements via Internet. Vous pouvez envoyer et recevoir de l’argent en ligne après avoir ouvert un compte PayPal. Vous pouvez décider d’approvisionner vos paiements à partir du solde de votre compte PayPal, une carte bancaire ou votre compte bancaire. Les destinataires reçoivent un email de la part de PayPal les avertissant du paiement.

Il faut cependant que l’internaute puisse ouvrir un compte PayPal relié à son compte bancaire national, et permettre ainsi à plusieurs travailleurs sur Internet de récupérer cet argent en le convertissant en argent réel.

A lire:

Droidcon 2016 : Levée du blocage Paypal et plateforme d’emploi internationale pour développeurs Android

#WinouPayPal : Pour que le système PayPal soit instauré en Tunisie

Samy Ben Naceur

 

Print Friendly

Plus :  1-Type   A la une   Net   Tek






3 réflexions au sujet de « PayPal va quitter la Tunisie à cause d’une simple lettre ? »

  1. En tant que freelancer, j’ai perdu beaucoup de jobs a cause de ce problème. espérant que ce sujet se résoudre cette fois.

  • Envoyer