Tunisie : Le CREDIF lance une application mobile d’alerte au harcèlement dans les transports publics “Balagh”

Le centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF) lancera bientôt un nouveau site web intitulé “Balagh.tn”, renfermant une nouvelle application mobile d’alerte au harcèlement dans les transports publics en Tunisie intitulée “Balagh”.

Grâce à l’application Balagh, les victimes de harcèlement dans les transports publics vont pouvoir lancer immédiatement des alertes contre tout type d’agression, a annoncé Nizar Delaî, analyste en informatique au CREDIF. “Cette application aide, aussi les internautes à signaler un acte d’harcèlement dont ils sont témoins en précisant le type d’acte, le lieu, la ligne (du métro ou du bus) et l’heure”, a-t-il précisé.

En outre, une application intitulée “les stations du harcèlement” a été également lancée dans le cadre de cette campagne. L’idée est de proposer aux internautes une application qui reprend le visuel des plans du harcèlement”, a expliqué Karim Bouzouita, expert chargé de la campagne. L’originalité de l’application est de permettre aux victimes de témoigner publiquement de manière indirecte.

Présentant cette nouvelle application lors d’une conférence tenue, mardi au siège du CREDIF pour faire la lumière sur le rapport d’évaluation de la campagne de sensibilisation contre le harcèlement dans les transports publics “Ma yerkebch”, il a souligné qu’elle constitue un observatoire de données aidant à évaluer le phénomène de harcèlement, à collecter des statistiques fiables et à prendre les décisions nécessaires pour la lutte contre ce phénomène, outre l’intervention rapide.

Selon des statistiques fournies par le CREDIF, sur la situation actuelle de la violence fondée sur le genre, plus de la moitié des femmes en Tunisie ont subi une forme de violence dans l’espace public. Une femme sur quatre a été embêtée dans la rue plus de dix fois durant sa vie. Neuf femmes sur dix, soit 90 % empruntant les transports en commun ont été, au moins une fois, victimes de harcèlement. 42 % des femmes subissent une violence lors de leurs déplacements et six femmes victimes de violence sur dix sont âgées de moins de 35 ans.

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Tunisie : Projection de 100 films contre la violence faites aux femmes dans les prisons et foyers

Lancement de la campagne #MaadechWa7dek contre la violence faite aux femmes (vidéo)

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Applis   Tek   TopNews






  • Envoyer