La version PUBG mobile, presque aussi bonne que sur PC ?

Pour ceux qui n’auraient pas encore essayé la version mobile de PlayerUnknown’s Battlegrounds, il serait temps de s’y mettre. Cette version free-to-play, disponible depuis le 30 mars 2018 sur les smartphones Android et iOS, a tout pour plaire, puisqu’elle propose une jouabilité «presque similaire» à la version éponyme sur PC et console XBox.

Développée sous licence par les studios Chinois Tencent, on peur dire que cette version mobile officielle nous a immédiatement séduits, lors de notre phase de test, on va vous dire pourquoi.

En effet, cette mouture destinée tout de même à des smartphones assez puissants (minimum 2 Go de ram) et processeur 8 cœurs sous peine de souffrir de lags, nous aura permis de vivre des moments assez funs en reprenant trait pour trait, les mécanismes de la version PC, qu’il s’agisse des armes (même arsenal), des bâtiments, ou du système de combat (visée), le mode multjoueurs (avec système de chat vocal)… bref tout y’est!

Cerise sur la gâteau : on retrouve également des véhicules, les parachutages de caisses d’armes etc. accentuant ainsi les similitudes avec les autres versions.

Présentation de PlayerUnknown’s Battlegrounds

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore PlayerUnknown’s Battlegrounds, (PUBG), rappelons qu’il s’agit d’un jeu de type Battle Royale ou une centaine de joueurs, parachutés sur une île de 8×8 km carrés doivent s’affronter jusqu’au dernier survivant.

Les joueurs doivent localiser et ramasser leurs propres armes et ravitaillements, repérer les véhicules aux environs et éliminer tous les joueurs présents sur la map.

Les points forts

Parmi les points forts de cette version mobile, la jouabilité qui est l’un de ses atoûts majeurs.  On  retrouve les mêmes sensations que sur PC, qu’il s’agisse des combats avec des fusils snipers (lunettes grossissantes) ou au close combat, à l’aide d’armes fidèlement reproduites.

_ Le système de gestion de l’inventaire qui assemble les équipements automatiquement, sur les armes ramassées est même plus pratique que celui de la version pc (pour un gain de temps apprécié). Même la carte, encore plus précise que la version originale, permet d’identifier la trajectoire complète de l’avion avant le parachutage. Un bon point donc, pour les développeurs, qui ne se sont pas contenté de copier bêtement la version des studios coréens.

_ Le système de gain, basé sur le free-to-play (moyennant la possibilité de gagner des bons points supplémentaires en déboursant des sommes d’argent) permet également de gagner quelques prix quotidiennement (points, vêtements…). Une technique éprouvée par beaucoup d’autres jeux pour attirer les joueurs d’une manière ponctuelle.

_ Enfin, au début de chaque partie, trois modes sont proposés : des graphismes faibles, moyens ou maximum, selon la puissance de son smartphone. Nous avons essayé pour notre part, la version avec les graphismes moyens, détectés automatiquement par le jeu.

Les points faibles

Bien entendu, ce jeu souffre de quelques problèmes récurrents dont voici les principaux :

_ La surchauffe de la plupart des smartphones utilisés (Nous l’avons testé sur un Galaxy S7 et  Galaxy S8) avec en prime, une batterie vidée de près de 30% après une bonne partie de jeu (20 minutes !). Il sera donc conseillé de jouer avec le smartphone branché, sous peine de voir sa batterie fondre comme neige en à peine 20 minutes. Une optimisation s’impose donc coté développement.

_ Le recours à des bots lors des premières parties s’avère frustrant ! En effet, la relative facilité avec laquelle n’importe quel joueur pouvait s’en sortir avec un total de 10 kill après chaque partie ainsi que des victoires répétitives nous faisant croire que l’on était doué. En réalité, cela n’était qu’une sorte de subterfuge…(il ne faut pas rêver non plus !).  Un manque de réalisme qui enlève un certain goût au jeu, puisque le principe de base est de se mesurer à de vrais joueurs.

_ Bien que la jouabilité demeure réussie, ce n’est pas donné à chacun de s’adapter à la version mobile qui ne remplacera évidemment jamais la précision de la souris et du clavier ! Un temps d’adaptation est donc envisageable, avant de pouvoir maîtriser le jeu à 100%.

En résumé

On peut dire que le version mobile de PUBG aura été une sacré bonne surprise, en apportant un nouveau souffle et en venant ainsi enrichir les version PC et console (sur XBox One).

Sauf qu’on est tombé sur un jeu qui reprend pratiquement les mêmes principes de PUBG sur PC et console et le pari semble réussi puisqu’on arrive à ressentir la même pression exercée lors de notre périple! Cette mouture sur mobile souffre encore de quelques lacunes surmontables qui, avec quelques mises à jours, pourrait se hisser facilement parmi les meilleurs titres de la plateforme Google Play!

Lien de téléchargement de la version Android de PUBG
Lien de téléchargement de la version iTunes de PUBG

A lire:

PUBG : Le Bon, la brute et le truand…
Top 6 des jeux gratuits à tester sur PC
PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS : Trucs et astuces pour survivre

 

 

 

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Games   Tek






  • Envoyer