Tekiano teste le Huawei Nova 3i : Le milieu de gamme le plus intéressant du marché ?

La bataille pour la suprématie de la téléphonie mobile continue de plus belle entre les constructeurs, qui nous proposent chaque jour, des smartphones toujours plus évolués et plus puissants. En cette rentrée 2018, Huawei a lancé  officiellement sur le marché tunisien, le Nova 3i.


Ce smartphone de milieu-de-gamme pousse  la concurrence jusqu’à ses derniers retranchement puisqu’il propose  cette  fois, une configuration que l’on pourrait qualifier de «jamais vue» auparavant sur cette gamme d’appareils.
Ce nouveau smartphone embarque tout ce que l’on trouve habituellement dans les téléphones haut-de-gamme : Processeur 8 cœurs (avec technologie IA intégrée s’il vous plait), 4Go de mémoire ram, 128 go de capacité de stockage extensible, Double capteur photo avant et arrière et cerise sur le gâteau : un écran 2 K !

Nous nous sommes procuré l’appareil durant une petite semaine de test, afin de voir ce qu’il a dans le ventre.Il s’agit de la version “Iris purple”  (existe également en noir).

Design et aspect général

En dépit de son positionnement milieu de gamme, le Nova 3i propose un look lui conférant un aspect haut de gamme. Il est en effet doté d’un châssis unibody entièrement métallique dont le dos est recouvert de verre, pour un aspect visuel réussi aussi bien à l’œil qu’au toucher. Il attire imperceptiblement les regards.

Grâce à un usinage parfait et des courbes finies jusqu’au moindre détail, la sensation de robustesse est au rendez-vous, malgré le fait que l’appareil pourrait être un peu lourd pour  les plus petites mains.

L’aspect brillant du smartphone attire les traces de doigt dès les premières heures d’utilisation : Un léger désagrément qui pourra heureusement être évité une fois la coque de protection en silicone posée (fournie également avec le filtre protège écran anti-choc).

Le panneau avant du téléphone présente l’encoche en haut avec l’écouteur intégré entre les deux caméras frontales. L’écouteur sert également d’indicateur de charge de la batterie : Le changement de couleur servant d’indicateur du  niveau de charge.  Un  détail qui pourrait faire la différence et qui n’est pas présent dans toutes les marques de smartphones…

Le côté gauche du téléphone comporte la fente pour carte SIM double, tandis que le côté droit contient les boutons de volume et d’alimentation. En bas, partant de la gauche,  la sortie audio jack de  3,5 mm, au coté du port micro-USB,  le microphone et un haut-parleur composé de cinq ventilations circulaires.

On ressent l’effort qu’a apporté le constructeur chinois à la ligne de ses nouveaux appareils, bien loin de l’aspect «Cheap» qu’on lui reflétait à ses débuts.

Un écran situé dans la moyenne

Equipé d’un écran IPS d’une résolution FHD + (2340 x 1080 pixels) de 6,3 pouces (16 cm), le Huawei 3i propose au choix, deux mode de couleurs : normal ou éclatant.

La résolution de l’écran peut être sélectionnée en tant que «Résolution intelligente», ce qui diminue automatiquement la résolution pour économiser la batterie, ou choisir manuellement parmi ces deux options: FHD + (2340 × 1080 pixels) ou HD + (1560 × 720 pixels).

L’option Confort des yeux du paramètre Affichage offre la possibilité de définir un jeu de couleurs plus chaud (qui filtre la lumière bleue) afin de réduire la fatigue oculaire, notamment pendant la nuit.

Sans être extraordinaire, l’écran de ce Nova 3i est assez équilibré, bien qu’il manque légèrement d’un peu de clarté, notamment en mode Full HD, qui accentue le contraste et sature légèrement les couleurs.

L’encoche située dans la partie supérieure de l’écran est caractéristique de la série Nova. Elle peut même être camouflée par l’utilisateur si elle ne lui plait pas. En effet, d’un simple clic, celui-ci peut faire apparaître un contour tout noir en haut de l’écran ! Pratique.

Des capteurs photos encore plus intelligents

Les capteurs photos du Nova 3i, au nombre de 4 (deux à l’avant et deux à l’arrière), sont compatibles avec la technologie dite d’intelligence artificielle (IA), l’une des nouvelles caractéristiques principales de la série Nova.

Directement intégrée au processeur (même en mode hors-ligne), l’intelligence artificielle offre pas mal d’avantages dans le cas présent, comme un meilleur paramétrage du mode automatique lors des situations de faible éclairage, de reconnaissance de visages, d’identification de modes des caméras disponibles (Pro, Ralenti, Nuit, Panorama, HDR, Time-lapse, Panorama 3D, etc.) et  ce, en fonction de l’environnement ou se trouve l’utilisateur.

En prenant des photos en 4K 16 mp (4608 x 3456), il est bien entendu possible de  baisser la résolution en 12 mp (3456 x 3456) et 10M (4608 x 2208).

Le paramétrage de l’ouverture du focal peut être choisi manuellement parmi toutes les valeurs comprises entre 0,95 et 16, à l’aide desquelles vous pouvez modifier la mise au point sur n’importe quelle partie de l’image, tout en rendant flou les autres parties de la prise de vue (effet Bokeh).

En utilisant l’option Portrait, il est possible d’activer ou de désactiver le Bokeh. Il existe également plusieurs paramètres d’éclairage 3D  assez intéressants à tester manuellement, notamment en basse luminosité.

À l’extérieur, pendant la journée, la configuration de la double caméra arrière (16 MP + 2 MP) avec une résolution de 4608 x 3456 pixels  (4: 3) a permis d’obtenir des clichés clairs et nets pour un rendu assez naturel dans l’ensemble et pas trop agressif comme à tendance à le faire certains modes automatiques concurrents qui , généralement, accentuent les blancs.

En extérieur, en mode nuit, les prises de vue sont correctes, même dans des conditions de faible éclairage. Toutefois,  les photos perdent en détail et gagent en grains, surtout lorsque le zoom est activé.

Globalement, la double caméra avant   de 24MP et de 2MP permet d’obtenir des selfies naturels, notamment en extérieur.  Dans des conditions de luminosité extrêmement faibles et dans l’obscurité (en intérieur) la fonction AI a plutôt tendance a accentuer les détails, en proposant des effets de lissage parfois exagérés, avec un flou légèrement persistant.

Le téléphone est également doté d’une fonction de création d’Emoji 3D semblable à celle que l’on trouve chez certains autres constructeurs. Grâce à l’intelligence artificielle, vous pouvez créer un personnage GIF  animé en modélisant votre visage.

Une configuration matérielle haut-de-gamme

Pour ce qui est de ses spécificités techniques, ce modèle est équipé du processeur  Kirin 710 Octa-core (4×2.2 GHz Cortex-A73 & 4×1.7 GHz Cortex-A53), couplé à 4 Go de ram et à un chipset graphique de type Mali-G51 MP4 (compatible bifrost). Il est en outre, doté d’une capacité de stockage de 128 Go (extensible jusqu’à 256 Go).

Coté performances, on a constaté aucun lag durant toute la durée de notre test : aussi bien en mutli-tâches que lors de l’enregistrement de séquences vidéo, du visionnage de films, de la navigation, ou encore lors de nos parties acharnées de jeux vidéo.

Comme référence, nous avons testé PUBG, un jeu vidéo Battle royale qui a eu pour but de mettre à rude épreuve la plupart des smartphones actuels. Après une bonne heure de jeu, nous n’avons constaté aucune saccade ni ralentissement, sauf peut-être, un écran qui chauffe légèrement, mais qui reste dans la moyenne des températures acceptables, d’autant plus que nous avons opté pour des options graphiques intermédiaires.

Un smartphone idéal pour jouer sans se ruiner ?

Un mode gaming permet même d’optimiser les jeux grâce à une accélération matérielle (technologie GPU Turbo de Huawei), en allouant l’ensemble des ressources du téléphone (processeur, GPU et RAM) au jeu. Coté logiciel, le mode permet de masquer l’ensemble des notifications durant la partie et même les appels (optionnel).

D’ailleurs, durant nos tests Benchmark, le Nova 3i a obtenu le score de 1607 point en mode single core, coiffant au poteau le Samsung Galaxy S7 et le Xiaomi Redmi Note 3. Il se place même très près, juste derrière le Google Pixel (1613) et le Xiaomi Mi5 (1617).

Concernant le mode multi Core, le Nova 3i s’en tire mieux, en obtenant le score de 5622. Il dépasse ainsi  loin les Galaxy Note 7 (5228) et le Galaxy S7 (5213).


Un test sous AnTuTu Benchmark v7.1.0 a permit au téléphone d’atteindre le score de 135792, ce qui n’est pas mal du tout.

Système et surcouche logicielle

Basée sur l’interface Android Oreo (version 8.1) et agrémentée de l’interface maison  EMUI 8.2 de Huawei. Sobre et intuitive, cette surcouche fait en ce moment partie des meilleures sur Android en ayant fait son petit bout de chemin depuis sa création il y’a quelques années.


On peut désormais modifier en un clic la disposition des onglets de navigation, du menu déroulant, redimensionner les fichiers du bureau,…

Tout comme les autres marques, Huawei propose des logiciels préinstallés tels que HiCare, Health, Hi suite, AppGallery, Vidéo, que vous pouvez utiliser après la création d’un compte Huawei. Certaines, inutiles, voire redondantes ont tendance à un peu surcharger le téléphone qui pourrait aisément s’en passer.

Réactif, le scanner d’empreintes digitales fonctionne sans aucun problème. Le déverrouillage par reconnaissance faciale, plutôt réussi, montre néanmoins ses limites en faible luminosité, puisque dans une pièce un peu sombre, il ne fonctionne pratiquement plus.

Coté audio, les performances générales sont assez bonnes : Le haut-parleur, situé dans la partie inférieure droite du smartphone, offre un son parfaitement audible qui, poussé à son maximum, a plutôt tendance à produire un peu trop d’aigus et à perdre en fond sonore. En mode écouteurs, le son est assez moyen, sans être médiocres avec des basses un peu faibles.

Bien que la musique ne soit pas le point fort de ce téléphone, un mode «Party» permet de synchroniser de la musique  sur plusieurs smartphones à la fois, offrant un effet surround assez intéressant.

Batterie, équipement et sortie audio

Grâce à une batterie de 3340 mAh, le Niva 3i offre une autonomie capable de tenir bien plus qu’une journée, notamment grâce à Android 8.1 qui gère parfaitement le coté énergivore des applications et du processeur.

Dans l’ensemble, on obtient jusqu’à 9h d’utilisation intensive (navigation, Facebook, visionnage de vidéos,  prise de photos, vérification des courriers électroniques, utilisation des médias sociaux, jeux vidéo,..) et jusu’à 22 heures en utilisation modérée.

Enfin, pour se recharger, le téléphone met tout de même deux bonnes heures (de 0  à 100%). Pas de mode recharge rapide donc.

Autre regret : L’absence de sortie usb-C, ce qui aurait été un atout considérable pour ce smartphone, déjà complet de part ses spécificités techniques hors norme pour cette catégorie.

En conclusion :

En tant que modèle milieu de gamme, le Huawei 3i est sans doute ce qui se fait de mieux en ce moment par rapport à la concurrence. Doté d’une configuration complète, d’un design attrayant et d’un appareil photo réussi, le Huawei Nova 3i pourrait être le compagnon idéal des technophiles et des gamers à budget serré. Capable d’exécuter les tâches de modèles ultra-haut de gamme, le prix intéressant du Nova 3i (999 dinars) nous ferait presque oublier ses quelques défauts…

On aime :

_ L’excellent rapport qualité-prix
_ La configuration digne d’un haut-de-gamme
_ la surcouche Android IMUI arrivée à maturité

On aime pas :

_ L’absence de port usb-C
_ L’écran aux couleurs un peu fades

A lire

La nouvelle série de smartphones “Nova” de Huawei à partir de 999 dinars
Huawei lance son nouveau smartphone Nova 3i en Tunisie

 

Samy Ben Naceur

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Phone   Tek






  • Envoyer