Nouba d’Abdelhamid Bouchnak : Comment savoir que vous êtes devenus accro à ce feuilleton Tunisien?

Que des éloges pour ce nouveau-né du paysage audiovisuel Tunisien! Le feuilleton Nouba d’Abdelhamid Bouchnak qui a accompagné les téléspectateurs durant les 20 premiers jours du Ramadan 2019 est déjà qualifiée d’une oeuvre qui arrive à réconcilier les tunisiens avec la télé tunisienne.

Rappelons que La série Nouba rassemble les acteurs  Marwen Ariane, Chedly Arfaoui, Amira Chebli, Meriem Ben Hussein et plein d’autres et invite le public à revivre la Tunisie des années 1990 et spécifiquement l’univers de la Nouba.

“Il faut avoir vécu l’effervescence des années 90 pour le savourer comme il se doit” indique Ynès Grijem, une téléspectatrice qui a suivi ce feuilleton tunisien et qui partage avec les lecteurs dans ce qui suit “Comment savoir que vous êtes devenus accro au feuilleton النوبة ?” . Un feedback amusant, spontané et nostalgique que les moins de 30 ans auront du mal à comprendre…

1. Votre garde robe ne vous plait plus, trop terne, trop monochrome, soudain vous vous mettez à regarder d’un œil nouveau les chemises en satin (بڤّاصي) avec des manches chauve souris, exit les vêtements moulants, slim, près du corps, le nouveau mot d’ordre est ample, évasé, confortable! les tailles des jupes sont munies d’élastiques, à dieu l’effet cup cake avec vos poignées d’amour qui débordent dans les jupes cigarette. Pour les jeans adieu le jean boy friend, welcome le jean daddy friend, en gros c’est le jean de votre papa/ pappy/ mari bedonnant, taille xxxl, taille giga mega haute, gros zip et poches qui vous tombent jusqu’aux genoux.

2. Un autre signe vous trahît: vos cheveux, lissage brésilien, shampooing anti-frisottis, plaque, sérum etc étaient vos meilleurs amis, mais ça c’était avant de voir la crinière libre de Habiba ou Farah, ( on ne parle pas des cheveux de Mariem Ben Hssine qui semble venir du futur avec son carré lisse et son maquillage nude 🤪) La vision de ces cheveux ondulés, naturels vous a fait courir vous acheter un demi litre de shampoing Bellezza, des شوشو bariolés, des pinces crabe en plastique fluo et pour dompter les antennes autour de votre visage vous avez acheté une demi douzaine d’épingles à chignon au risque de sonner en traversant les portiques de sécurité.

3. Votre appartenance à la communauté du ربوخ, se devine désormais à votre démarche, avant pour marcher il vous suffisait d’allonger jambe gauche après jambe droite, aujourd’hui avec vos nouvelles chaussure en cuir, semelle en gomme moches mais confortables, pour marcher vous avancez le pied droit, vous faites une demie rotation de la hanche droite et vous renouvelez la même opération de l’autre côté, vos oreillettes vissées aux oreilles vous avancez telle une gazelle au rythme de بنت الحي تكوي كي.

4. Avant de devenir la groupie du مزاودي, avant de découvrir que votre âme s’est arrêtée aux années 90, vous étiez dingue de votre smart phone, aujourd’hui vous vous surprenez à rebrancher votre téléphone mural pour appeler votre chéri, vous vous délectez de composer le numéro sur les touches, vous l’entendez sonner en tortillant le fil du combiné, et quand votre mari vous demande pourquoi vous ne l’appelez pas sur son portable vous l’accusez de manquer de romantisme, de ne pas apprécier ces instants d’incertitude quand on hésite à reconnaître notre correspondant, la gorge nouée et les papillons dans le ventre. Et quand votre maman passe à côté de vous vous sursautez en lui jurant que c’est Nadia la fille des voisins au bout du fil.
Ancienne adepte des sms, vous décidez de ne plus dire je t’aime à votre chéri par messenger mais de lui glisser furtivement dans la main un bout de papier plié en 8 avec un je t’aime en rouge et des cœurs et fleurs tout autour.

5. Vous avez décidé de suspendre votre abonnement à la salle de gym, vous trouvez la Zumba nulle, les tenues affligeantes et l’ambiance artificielle, a la place dés que vous êtes seule à la maison vous mettez votre haut de maillot rouge par-dessus votre t-shirt, enroulez une écharpe à pompons bien serrée autour de vos hanches, vous sélectionnez يا أم الشعور السودsur votre playlist avec la voix éraillée de Habbouba à tue tête et vous démarrez une dance endiablée à faire pâlir سهام بلخوجة، et dans votre esprit vous vous embarquez pour un voyage vers le passé, les yeux noirs du voisin , votre premier amoureux, le pétillant de la gazouza accompagnée des gaufrettes de votre baccalauréat, le goût du sel des étés passés à cramer au soleil, la voix du glacier frigolo frigolo en passant devant votre maison, les samedis soir devant Fort Boyard…rien ne peut arrêter votre frénésie sauf bien sûr le grincement de vos articulations, l’odeur de الطنجرة الشايطة، et la vous enlevez votre panoplie de زهرة لمبوبة en vous promettant de re visionner tous les épisodes de النوبة avec 100 grammes de glibettes dès que les monstres seront couchés 🙂

Ynès Grijem

Lire aussi :

Dachra: La passion et la persévérance d’Abdelhamid Bouchnak conjuguées dans un film captivant 

Ramadan 2019 : Série Nouba d’Abdelhamid Bouchnak sur Nessma TV (Bande-annonce)

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  A la une   Chronique   Medias   Ness






  • Envoyer